La Brasserie Haacht et Boondoggle font la chasse au langage jeune

Vendredi 4 octobre 2013 — L’Ommegang de Charles Quint est interdite aux -35 ans. Toutefois, l’âge n’est pas une garantie absolue. En effet, tant les + que les -35 ans utilisent trop souvent des “mots jeunes”. Pour leur donner la chance de déguster eux aussi une Ommegang, la brasserie a lancé “la Gorgée”. Exclusivement réservée à ceux qui en finissent, une bonne fois pour toute, avec leur langage définitivement immature !

L’Ommegang de Charles Quint est une bière spéciale qui révèle toute sa maturité lorsque celui qui la boit a aussi déjà mûri. C’est la raison pour laquelle elle est interdite aux moins de 35 ans. Mais cette sélection sur base de l’âge ne semble pas être toujours concluante :

de nombreux + 35 ans utilisent encore trop souvent des “mots jeunes” du genre  cool, MDR, looser, kiffer,… Ce qui, bien entendu, ne cadre pas avec le langage d’un épicurien mature ;
en outre, beaucoup de -35 ans ont banni ces mots de leur vocabulaire et peuvent dès lors à ce titre prétendre à déguster une Ommegang.

Pour remédier à cette situation, voici “la Gorgée” : un petit verre créé spécialement pour pouvoir s’habituer à petites doses au goût adulte de l’Ommegang. Cela va de soi, pour mériter sa “Gorgée”, il faut bannir définitivement le langage jeune de son vocabulaire ! Au moyen de spots radio et de bannières internet interactives, les amateurs sont invités à envoyer pour de bon aux oubliettes les mots “branchés” se trouvant sur la Liste des Censurés disponible sur www.charlesquint.be.

Sur la page Facebook (www.facebook.com/biereommegangbier), une liste régulièrement actualisée donne les mots que l’on ne peut jamais entendre prononcés par les buveurs de Charles Quint.

 

L’action se déroule jusqu’au 14 octobre, après quoi un jury d’experts en maturité choisira le mot le plus immature parmi ceux figurant sur la Liste des Censurés. Une décision mûrement réfléchie d’un mot particulièrement immature.

Published with Prezly